snapshot_7385ef85_93b18cbd

" - Tu... tu ne fais plus beaucoup de recherches en ce moment, Atiya ?
  - Et pourquoi je me donnerais du mal, je te le demande ? Si je trouvais la solution définitive à notre allergie  à l'élixir de vie aujourd'hui, je n'en serais pas moins enfermée dans cette peau de vieille  carne. Si c'est pour que vous en profitiez à ma place... Oh fais pas cette tête, Salomé, sans mon cadeau de mariage, tu serais dans le même état que moi !  Non, une p'tite conférence cachetonnée à 10.000§  pour garder la forme de temps en temps, et je passe le reste du temps à profiter de ma famille, c'est pas toi qui va me reprendre !"

Et quand il s'agissait de profiter de leur famille, Salomeja et Atiya n'entendaient pas du tout la même chose.

snapshot_7385ef85_33a46fc2

Atiya, bien que d'un naturel dispendieux, avait appris à s'économiser. Renouant avec ses habitudes de jeunesse, elle se peignait un petit chef d'œuvre quotidien pour maintenir son moral au beau fixe. Après tout, si elle savait qu'elle n'était pas Picasso, mais elle pouvait bien être Picassiette.

snapshot_7385ef85_f3cc25a7

Les automatismes de jeunesse, d'ailleurs, survivent à celle-ci.

"Dis donc Salomé, toi qu'as rien à faire de tes journées avec tes deux mouflettes méphitiques, tu voudrais pas me peindre un petit Rothko en souvenir du bon vieux temps ?"

snapshot_7385ef85_13b338b5

Shalimar, jamais en reste quand il s'agit d'insidieusement concurrencer sa demi-sœur, se mit en tête de faire jouer la libre concurrence du marché de l'art...

snapshot_7385ef85_93b58c54

... et, au besoin, la concurrence déloyale de l'art de faire marcher un homme.

snapshot_7385ef85_73b59633

" Si tu crois avoir ma peau en exhibant ta chair et John, tu te trompes lourdement, ma chère ! Tu veux que je te dise,  magnanime comme je suis, je lui pardonne, à John ; je ne sais trop bien ce que c'est que d'être confronté à l'allergie à l'élixir de vie, j'ai passé ma vie à retourner ce problème dans tous les sens. Alors promène ton bikini tant que tu veux, tu es aussi allergique que moi, et ce qui tient aujourd'hui tombera demain soumis à la pesanteur terrestre et des soirs tristes. Et quand je te dis demain, je n'exagère qu'à moitié. Le fait est que quand tu seras passée, tu te rendras compte que tu n'as été qu'une passade ; et le lien qu'on peut avoir, John et moi, tu ne l'auras jamais. Tu peux sourire de tes belles dents, rigolera bien qui se marrera la dernière."

snapshot_7385ef85_b3cc1349

"Tu verras qu'elle nous enterra tous, finalement..."

Il était vrai qu'Atiya prenait un plaisir non-dissimulé à se maintenir dans son existence.

snapshot_7385ef85_93b1af3b

Elzbieta, elle, s'ennuyait un peu...

" - Tu viens jouer avec moi Tatie ? Kasha elle est trop petite...
  - Moi j'suis trop grande !
  - Je m'ennuie...
  - Eh ben va t'occuper dehors !
   - J'sais pas quoi faire...
   - Je sais pas moi... va retourner des scarabées sur le dos, ou couper des ailes à des coccinelles, à ton âge, je trouvais toujours à m'occuper !"

snapshot_7385ef85_f3a480c5

" - Tu me racontes une histoire, dis, dis, dis, Tatie ?
  - Pfff... Il était une fois une petite fille qui cassait les pieds de sa Tatie. La tatie était très fatiguée, et comme elle ne pouvait plus se reposer à cause de la petite-fille très casse-pieds, elle appela le croque-mitaine. Et le croque-mitaine, qui n'aime pas les injustices et les maltraitances des personnes âgées, arriva donc à pas de grand méchant loup pendant la nuit. Il réveilla la petite fille, pour qu'elle voie ce que ça fait, puis il la mangea, parce que c'était bien fait.
  - C'est pas une vraie histoire, ça, Tatie !
  - On parie ?"

snapshot_7385ef85_b3b1af3d

" - Tatie ! Tatie ! C'est mon z'annif !!!
  - Je cache ma joie, mais sois sûre que je compatis aux douleurs lombaires que tu prépares avec tes contorsions"

snapshot_7385ef85_b3b1af50

En dépit de l'indifférence de sa tatie, Elzbieta était ravie : elle était devenue une belle jeune fille.

snapshot_7385ef85_93cc29d3

Kasha ne tarda pas, elle non plus, à grandir. Autant dire que le temps passait, et qu'Atiya persistait.

A la différence de sa sœur un peu timide, Kasha trouvait des camarades de jeu parmi tous les enfants du quartier. Et c'est avec une grâce enfantine qu'elle trouva le coup de grâce.

snapshot_7385ef85_f3b32108

Car le jour ne manqua pas où elle invita un camarade un peu spécial, tout droit venu de l'orphelinat où les enfants ne grandissent pas au point de croire qu'on leur donne du rat....

" - Ro... roshan Sagar ?
  - Maman ! Je te déteste ! L'orphelinat c'est horrible !
  - Mon fiiiiiils !"

snapshot_7385ef85_33b32087

"Oh mon petit garçon ! Comme tu me ressembles !"

snapshot_7385ef85_d3b320f2

"Ecoute moi bien Roshan Sagar, on n'a pas beaucoup de temps avant que les travailleuses asociales viennent te chercher. J'ai plusieurs recommandations à te faire, il faudra que tu fasses exactement ce que je vais te dire..."

Il s'ensuivit un long exposé aux méandres atiyesques, ce qui plaçait ses retrouvailles avec son fils sous le signe du coup tordu, une forme d'émotion pour elle.

" - Tu as bien compris Roshan Sagar ?
  - Oui Maman !"

snapshot_7385ef85_13b32244

"Béh ? Qu'est-ce que vous avez tous à vous agglutiner autour de moi en beuglant ? C'est les grognasses de l'orphelinat qui sont arrivées ?"

snapshot_7385ef85_13b32266

" - Ben alors Titi, tu fais une réunion de revenants et t'oublie de m'inviter ? Mouahahaahaaa !
  - Mumu ! Vieille canaille...
  - Et moi j'suis contente d'avoir ta peau, vieux chameau ! Mouahahaa ! J'me trouve un humour mortel aujourd'hui ! Mouaaahaaahaaaah !"

snapshot_7385ef85_93b3226f

" - Toi qu'aimes tant les décoctions de plantes, je t'en ai préparé une dont tu me diras des nouvelles ! Un truc d'enfer ! Mouaaahaaahaaa !
  - Oh mais heureusement que t'es là Mumu !
  - Y'a bien que toi pour me dire ça alors que je suis là pour toi, Atiya...
  - Mes plantes ! J'ai plein de trucs à tester une fois chez toi ! Pis t'es pas contre la vivisection humaine, toi, j'imagine, j'aurais de vraies conditions de recherche dans l'au-delà ?
  - Tu pourras t'en donner à cœur-de-pierre joie, ma Tiya !"

snapshot_7385ef85_d3b32288

" - Non mais Atiya, magne-toi maintenant, c'est pas un départ en vacances là !
  - Mais attends Mumu, j'vérifie que j'ai tout, c'est pas comme si Chronopost pouvait me livrer ce que j'aurai oublié une fois chez toi.
  - Dénigre pas mon enfer ou j'te change de cercle ! Bon ben bye bye les nazes, j'vous dis pas lequel je viens chercher la prochaine fois, histoire de faire monter la sauce piquante entre vous, j'peux vous dire que ça sera un bête accident domestique ! Mortel, j'adore comment vous allez plus vous sentir bien chez vous maintenant ! Mouaaahaaahaaa ! Ouhla mate ça Atiya avant de te dissiper dans mes effets spéciaux  de la mort qui tue, y a la Shalala qui nous joue les pleureuses antiques avec de grosses larmes de croco !"

snapshot_7385ef85_53b322a8

*Ouais bon ça va, Ryszard aussi il simule...*

snapshot_7385ef85_13d3f3d8

*Elle est où, la frangine qu'entend les morts, qu'on vérifie si c'est bien le cas...

Moi je connais une chanson qui énerve les gens
Moi je connais une chanson qui énerve les gens
Moi je connais une chanson qui énerve les gens lalala
Moi je connais une chanson qui énerve les gens
*

<< Episode 5 : potes et népotes Episode 7 : A quelque chose malheur est bon >>