snapshot_7385ef85_13b1aa09

Elle ne voulait pas y croire, Atiya. Elle avait passé une nuit blanche à ruminer ses pensées noires et s'était levée le teint gris, sans trouver de réponse... Karima, elle, mangeait ses pancakes avec le regard vide de l'innocence, pour lequel Atiya comptait bien la faire culpabiliser.

"C'est une promotion canapé, c'est ça ?"

Elle voulait bien être accusée de beaucoup de choses, Karima, y compris de lui avoir volé ses travaux, mais certainement pas d'avoir fait quelque chose qu'elle n'avait pas fait, et, en l'occurrence, jamais.

snapshot_7385ef85_f3b1aa1c

"Et si j'avais les compétences et pas toi ? Contrairement à ton vieux disque rayé, c'est pas obligé d'aller à la fac de médecine pour devenir médecin, d'abord ! J'en suis la preuve vivante !"

snapshot_7385ef85_73b1992e

" - T'as bien fait de lui tenir tête, Karima !
  - Oui ben quand même, j'suis pas sûre... Moi j'ai pas trop envie de finir à nourrir le laga sans lui tenir le gigot...
  - C'est vrai que c'était pas forcément très judicieux d'insister sur la nature vivante de la preuve... Surtout qu'en ce moment, elle est dans une phase très nature morte avec ses fruits & légumes"

snapshot_7385ef85_73b19f1b

Mais, justement, ou très injustement, Atiya avait d'autres projets auxquels corvéer sans merci sa demi-sœur... De son premier mari, Atiya n'avait pas retenu grand-chose, si ce n'est quelques fanfaronnades sur un certain puits détenu par le club de jardinage, aux intéressantes vertus et propriétés, pour qui avait peu des premières et affectionnait beaucoup les secondes. Certes, l'homme mal doté était un mythomane avéré, mais Atiya aimait croire aux contes de fée pécuniers. Du reste, au cas où elle eût tort, il ne lui en coûtait guère de tenter sa chance, puisqu'elle se contentait d'ordonner les soins à prodiguer...

"Allez, allez les petits arbres, soyez bien beaux et bien prospères sinon ma sœur va vous envoyer une armada de corbeaux en vol piqué comme dans vos pires cauchemars hitchcokiens..."

snapshot_7385ef85_f3a07d9f

Et alors que Salomeja ramait pas mal avec sa petite Kasha en bas-âge...

snapshot_7385ef85_f3b1adf2

... Atiya n'eut aucun scrupule à exploiter ses talents phyto-oratoires jusqu'aux dernières secondes.

"Mais non, mais non, faut pas avoir peur du réchauffement planétaire, de la pollution ou d'Atiya, on vous a installé une belle serre pour vous protéger, vous êtes en sécurité ici..."

snapshot_7385ef85_d3b1ad0f

Elle avait mis le paquet, Atiya, pour impressionner Tiphaine Moreau et consorts mal fagotés du club de jardinage. Ca lui avait même fait mal au cœur qu'elle ne cultivait pas d'engager tant de simflouze dans des plate-bandes d'une platitude totale.

snapshot_7385ef85_53b1ad60

Mais ça avait marché...

" - Félicitations Mme Pilgrim, votre jardin est à la mesure d'une hybridologue sanzétique, je vous décerne la médaille des mérites arboricoles !
  - Qu'est-ce que vous voulez que j'en fasse ? Moi ce que je veux, c'est le puits enchanté dont Julien m'a parlé...
  - Ah... je vois que ce cher Julien n'avait pas su tenir sa langue...
  - Il n'avait pas les organes très résistants, il suffit de voir comment il est mort... Mais peut-être n'avez-vous pas été suffisamment convaincue ? Il y a, je l'avoue, une partie du jardin que je ne vous ai pas dévoilé, conservant sa visite comme un recours impressionnant au cas où. Voyez-vous ce bâtiment ? J'y conserve, sous clef, un spécimen fort rare de laganphyllis simnovorii... une plante-vache si vous voulez. Vous voulez peut-être aussi le voir ?
  - Ce... ce ne sera pas la peine... Je... je me vois donc dans l'obligation morale, pour ne pas dire la contrainte physique, de vous le faire livrer.
  - Vous m'en voyez fort aise !
  - Euh... j'ai.. la main un peu serrée... au revoir maintenant !"

snapshot_7385ef85_33b1b312

"Génial ! A moi la gloire et la fortune ! Je peux avoir tout ce que je souhaite !"

snapshot_7385ef85_53a47164

Tout... ou presque.

" - Tu vois Elzbieta, quand tu seras grande, promets-moi que toi et ta petite sœur ne ferez pas comme les deux taties et ne vous intéresserez pas bêtement au même homme sans intérêt...
  - Mais lui dis pas ça, Salomé, c'est le meilleur moyen de les encourager à se balancer des savonnettes de soap opera !"

snapshot_7385ef85_53b1ba47

Certes, elle avait bien quelques lots de consolation aux perpétuels conflits d'intérêts communs qu'elle entretenait avec sa sœur...

 

*Des sous au fond ? Sérieux ?*

snapshot_7385ef85_b3b1ba6b

"Aiiiieuuuuh ! C'est pas possible, elle a réussi à piéger son puits !"

snapshot_d3990144_53a1eafc

Guerlain, de son côté, avait beaucoup plus de chance avec les forces spéciales et obscures...

A l'académie militaire, tous les pauvres hères errant dans l'indifférence générale jusqu'à en devenir transparents trouvaient dans l'armée un lieu où employer très particulièrement leur différence. Au point, d'ailleurs, que certains reprenaient des couleurs, ce qui n'était pas sans désespérer l'état-major en charge du programme.

snapshot_d3990144_139e76ee

Une femme dont l'identité doit être maintenue secrète pour des raisons de sécurité (UFDIDEMSPDRDS, quoi) avait eu, à n'en point douter, une adolescence particulièrement difficile, et tous les espoirs de l'état-major reposaient sur elle pour en faire une Mata Hari des temps technologiques, image qui suffisait à émoustiller l'imaginaire Guerlinesque. Séduire la femme invisible, la femme sans visage, c'était comme réussir à jeter sur son lit l'Allégorie de la Femme, celle sur laquelle ils pouvaient toutes les projeter. Aussi malsaine que fût l'idée, mais Guerlain n'était pas à une insanité près, il se serait damné pour voir ça. Façon de parler bien sûr.
C'était pathétiquement de ce genre de mythification foireuse qu'il enveloppait chaudement son érotomanie.

Dès ses débuts à l'académie, il avait cherché à l'impressionner. Mais la FDIDEMSPRDS, rompue qu'elle était à l'entraînement militaire, n'était pas prête de craquer comme ça. Et puis assouvir les fantasmes tordus d'un coureur de jupons invisibles, merci bien.

" - J'entretiens deux relations en même temps, je suis un agent double de l'amour en quelque sorte, ça nous fait un point commun !
  - Deux ? Mini-joueur ! Reviens me voir au moins quand tu seras à 15 !"

snapshot_d3990144_939e66c1

S'il est un projet de fin d'études auquel Guerlain fut assidu, c'est bien la conquête de la FDIDEMSPRDS, la future espionne invisible encore plus sexy, à ses yeux qui ne la voyaient pas, que Jennifer Garner dans Alias.

Pourtant, il était loin d'être toujours aisé de savoir où la poursuivre de ses ardeurs...

snapshot_d3990144_739f13fb

... et quand il parvenait à la localiser, pas toujours facile de savoir s'il réussissait à capter son regard. Mais pour un expert ès séduction, il y a des signes invisibles qui ne trompent pas.

snapshot_d3990144_f39fd978

"J'ai près de 20 liaisons simultanées, je suis un vingtuple agent du romantisme ambiant, tu ne peux pas me refuser un rendez-vous galant plus longtemps !"

snapshot_d3990144_f3b43b7a

Un fantasme de plusieurs années peut s'avérer décevant, quand on le réalise : Guerlain, spécimen de goujaterie de collection, fut un peu déçu de constater qu'à défaut de s'être fait belle, l'agente très spéciale s'était faite visible.

Mais il en avait vu d'autres, bien d'autres même, et il eut la décence de ne pas notifier la légère déception, malgré ses mœurs du même poids. En matière d'indécence, il avait de toute façon atteint son compte : la FDIDEMSPRDS, sa vingtième conquête, avait tout de même fait de lui un homme heureux à vie. Comme quoi, il pouvait se satisfaire de plaisirs simples, et même rustres.

 

<< Episode 2 : Ressemblance à sang pour sang Episode 4 : De pire en Pyrrhus>>