snapshot_7385ef85_d3b3b5f5

" - Dis Tata Shalimar, pourquoi tu l'aimes pas mon petit frère ? Moi je suis contente de l'avoir, j'ai un nouvel ami !
  - C'est pas ça, Kasha... Mais moi aussi j'ai un petit frère, et il ne peut pas revenir à la maison, qui entre parenthèses est sa maison, tant que ta maman continue à avoir de nouveaux bébés, à cause d'une loi stupide qui nous interdit d'être plus de huit ici. Tu comprends ?
  - Nan... Papa il dit que la loi a toujours raison et que si on la respecte pas on va en prison. Il est en prison ton frère ?
  - C'est tout comme....
  - Alors c'est qu'il a fait quelque chose de grave. Papa dit qu'il y a pas de fumée sans feu. C'est quoi qu'il a fait de mal ton frère ?
  - A part entretenir quelques petites flammes que la morale réprouve, rien de si terrible, je t'assure..."

snapshot_7385ef85_f3ccdbec

Shalimar cessa cependant de faire la tête en voyant celle du petit Cyprian.

snapshot_7385ef85_d3ccbed6

Un bébé à elle, elle y pensait parfois, n'était-ce cette stupide loi de huit... et l'air pincé qu'avait pris Mr Big quand elle avait évoqué l'idée.

Tout ça, bien sûr, c'était encore à cause d'Atiya dont le fantôme l'empêchait de dormir... et qui hantait d'autres esprits...

snapshot_7385ef85_b3b40ed5

Il le lui avait dit, d'ailleurs...

"Tu comprends, c'est à cause de la disparition d'Atiya..."

Il ne lui avait pas dit que ça, d'ailleurs aussi...

snapshot_7385ef85_93b40ecd

"... elle a tellement compté pour moi, on a eu un enfant ensemble, sa mort laisse un grand vide dans mon cœur..."

 

Shalimar était d'un naturel compréhensif, à commencer par la loi des huit habitants et pas plus, mais il était des prétextes goujats qui lui ramenait les pieds sur terre. Dans une dure chute qui lui avait brisé les pieds et le cœur à l'atterrissage.

snapshot_7385ef85_b3b40ee2

"Mais je suis quoi moi, pour toi ? Une passade ? Un accessoire à la crise de la quarantaine ?"

snapshot_7385ef85_d3b40ef1

"Non, mais non, je vous aime toutes les deux, tu vois ?"

Elle ne voyait pas, mais alors pas du tout. Elle était déjà bien trop contrainte à ouvrir les yeux.

snapshot_7385ef85_53b4dbe5

Femme bafouée, Shalimar eut un geste de désespoir particulièrement désespéré : elle alla implorer le puits enchanté de lui accorder l'amour et le prince charmant.
Elle dut notablement mal articuler au milieu de ses sanglots pour qu'en cours de transport l'objet de ses vœux devienne "le petit Rémy Landro en mal d'amour" : si elle s'était pris un sac d'or en pleine poire à sa première tentative d'exaucer ses rêves au puits, cette fois, elle se prit de plein fouet un détournement de mineur.

snapshot_7385ef85_53b4dbde

*Qu'est-ce que j'ai fait, mais qu'est-ce que j'ai fait !!!*

"Wesh m'dame, j'sais aps comment j'suis arrivé là, mais ça c'était du pallot comme dans mes dreams les plus oufs ! Lâche moi trop ton 06, t'as trop la classe !"

snapshot_7385ef85_73b3c477

Elzbieta, que les exigences scolaires de son père rendaient particulièrement peu sélective, aurait adoré, pourtant, être à la place de sa tante.

 

" - J'ai pas halluciné ? T'as embrassé Remy Landro à côté du puits ? T'sais même pas comment les filles de ma classe elles seraient jalouses de toi !
  - Mais non... j'ai eu... une journée difficile. Il lui faut des lunettes à ta fille, Sylvain, si tu veux qu'elle puisse lire au tableau !"

 

Shalimar eut quelques remords, de mettre pareilles idées dans la tête de Sylvain...

snapshot_7385ef85_73cc2f35

... elle n'aurait pas dû : comme toute ado trop vissée, Elzbieta attendait seulement que la nuit tombe pour faire sauter les verrous.

"Youhou ! Y'a quelqu'un dans le fond ? Rémy ? Un garçon ?"

snapshot_7385ef85_d3cc2f2f

"Je veux un petit copain ! S'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît, qui que vous soyez !"

snapshot_7385ef85_33cc2fa1

Ce fut effectivement n'importe quoi. Mais elle se jeta sur ce don du ciel sans même prendre le temps de se rendre compte qu'il n'en était guère un. Elle espèrait même pouvoir le revoir dans des conditions moins surnaturelles.

snapshot_7385ef85_f3b32f05

Son père était loin d'être prêt à l'entendre de cette oreille, ni même de l'autre, et à ce stade on peut même dire qu'il était bouché.

"J'en ai marre d'être traitée comme un bébé ! "

snapshot_7385ef85_13b32ed0

"Tu sortiras quand t'auras un boulot et les moyens de te payer tes sorties ! Et pour ça, tu feras des bonnes études d'abord !"

snapshot_7385ef85_13b5a5f5

Elzbieta recourut donc à une technique adolescente ancestrale : demander la permission de sortir au parent le plus débordé et le moins sévère en le noyant de paroles sans reprendre sa respiration.

 

" - M'man j'travaille comme une folle à l'école à cause de P'pa qui veut que j'aie des bonnes notes et maintenant qu'elles remontent j'ai même pas le droit d'en profiter un peu et de me détendre alors que toutes mes copines elles ont le droit de sortir j'veux dire c'est carrément injuste et ça donne pas envie de faire des efforts en fait à quoi ça sert l'effort si on n'a pas de réconfort c'est dégueulasse de vouloir m'enfermer faut aussi que je découvre le monde par moi-même et que je fasse mes expériences par moi-même sinon je serais bonne à rien à juste savoir ce qu'il y a dans les livres et rien de la vie c'est pas de l'éducation ça c'est juste du bourrage de crâne et moi ce que je demande c'est quand même pas grand chose juste de sortir samedi soir avec mon pote !
  - D'accord, d'accord, d'accord !"

snapshot_7385ef85_73cc455f

Pour l'occasion, elle voulut sortir l'artillerie lourde et demanda à sa jolie tante de la relooker, sous les hauts cris de son père.

"Je te préviens, ma fille est trop jeune pour se maquiller !"

snapshot_7385ef85_f3ccacaa

Pour une fois, elle aurait mieux fait de l'écouter : Shalimar, toute perturbée par sa rupture avec Mr Big, n'était pas en forme et sa mise en pli s'en ressentit.

 

" - Euh... j'pensais peut-être un peu à autre chose en tenant les ciseaux, j'me suis laissé aller avec la coupe...
  - Aaaaaah mais non ! On dirait que j'ai été massacrée à la tronçonneuse ! J'peux pas sortiiiir comme ça !
  - J'vais t'arranger ça....
  - Tu vas me faire des rajouts ?
  - Ah nan là y a plus rien pour les accrocher... Une perruque, une perruque c'est bien non ?"

snapshot_7385ef85_13ccaf3f

"Euh.... avec une perruque, regarde, ça te fait un super style !"

snapshot_7385ef85_33ccb10f

Elzbieta s'était hâtée de se faire ruiner les cheveux pour rien : le fonds du puits enchanté avait tout pour faire déchanter, et, tandis qu'il était coincé à la boutique où il travaillait, Elzbieta dut attendre qu'il ait terminé, assise à arborer bêtement ses intentions les plus claires sur son tee-shirt.

snapshot_7385ef85_93ccb528

" - J'ai pas trop compris comment je m'étais retrouvé chez toi, l'autre soir.
  - C'est parce que je suis obligée de recourir à des moyens non conventionnels pour rencontrer des gens ! T'imagines même pas comment mon père il est trop relou ! Genre il explose les sumos mentalement, tu vois, tellement il est lourd !"

snapshot_7385ef85_53ccb4ec

"Il a raison en même temps, ton père, c'est important l'école, c'est grâce à elle qu'on prépare notre vie de demain. Sincèrement, je rêve d'être diplômé et de devenir chef de staff plus tard".

snapshot_7385ef85_73ccb59a

"- Bon ben salut hein ! J'veins de me rendre compte que t'as trop raison, j'vais aller faire mes devoirs !
- Mais euh... attends !"

Elzbieta mit fin au rendez-vous. La plus allergique des Pilgrim, elle ne supportait plus d'entendre certaines phrases. Et puis, à quoi s'attendre quand on cherche l'amour au fond d'un puits ?

<< Episode 7 : A quelque chose malheur est bon, dit-on Episode 9 : Le mode d'emploi >>