snapshot_7385ef85_b3ce6c67

Ryszard était tout perdu dans sa solitude, sans sa cousine avec qui partager son vieillissement accéléré pour tuer ce temps qui se moquait bien de lui.

 

*Ralala j'suis tellement pas fort à ce jeu que même moi-même, j'arrive pas à me battre... les échecs, je trouve ça cuisant*

snapshot_7385ef85_f3ce77ef

" - C'est gentil de jouer avec moi, Sylvain, faut que je m'entraîne à devenir plus logique pour faire le docteur !
  - Je t'en prie, Ryszard, le coup du berger en cinq minutes avant de partir au boulot, sans que jamais tu manques de tomber dedans comme un mouton, c'est un plaisir à chaque fois."

snapshot_7385ef85_33ce967a

A l'hôpital de l'incompétence, comme on l'appelait dans la région, Ryszard n'était pas surchargé. Il avait fini par se savoir que les médecins n'étaient même pas vraiment médecins : il n'y avait plus de patients non plus. Ryszard avait tout loisir de batifoler avec Héloïse en s'offrant des batailles de polochons pris aux lits vides.

snapshot_7385ef85_13ce9510

C'est qu'ils se rapprochaient comme les deux derniers survivants d'une île déserte. Ce qui, au vu de l'état de l'hopital, était loin d'être métaphorique...

"Ouhouhouh ! Je me rapproche !"

snapshot_7385ef85_93cde2bb

Pendant que Ryszard draguait comme s'il avait 14 ans, Kasha les fêtait.

snapshot_7385ef85_f3cfd7e3

Ryszard, d'ailleurs, n'avait pas tout à fait son compte.

" - Bon z'annif, Elzbieta !
  - Non moi, c'est Kasha ; ma sœur elle est au pensionnat.
  - Oh ben zut ! J'ai retenu son prénom tout compliqué pour rien, alors ! Ouvre vite quand même, qui que tu sois !
  - Oh..."

snapshot_7385ef85_93b45848

Peut-être parce qu'elle et son frère Cyrian peinaient à trouver une place sous les projecteurs de l'histoire familiale, la petite était assez nocturne et rêvait d'être populaire.  Et des amis, elle en voulait. Beaucoup d'amis. Dans le quartier, au lycée, avec qui faire le mur, en ville...

snapshot_7385ef85_f3ce5b4d

... un rayonnement international voire intergalactique ne lui faisait même pas peur.

snapshot_7385ef85_13cfd24d

" - Faut pas passer ton temps la tête dans les étoiles, ma fille ! T'es tout le temps dans la lune à passer une partie de la nuit les yeux rivés dans ce fichu télescope ! Occupe-toi de choses joyeuses, pense à préparer ton avenir et des projets à long-terme !
  - J'adore ta vision du fun, Maman ! "


snapshot_d3990144_f3d0445d

"Hum ! hum ! Bonjour, j'appelle pour me rappeler au bon souvenir ! Parce que des bons souvenirs, depuis la, quoi, quinzaine d'années que je suis coincée dans cette caserne, j'en ai pas eu un ! Alors je m'suis dit, tiens, si j'appelais chez moi pour rappeler aux habitants que c'est chez moi, des fois qu'ils m'aient totalement oublié !"

snapshot_7385ef85_33d154c7

" - Guerlain, je t'assure que je fais mon possible pour que tu puisses emménager au plus vite !
  - Je sais pas pourquoi, je trouve pas ça manifeste !
  - J'ai envoyé les certificats de décès au colonel Maxis...
  - Mais pourquoi je sors de son bureau il dit que c'est pas possible et que t'as essayé de l'entourlouper ?
  - Hein ?


snapshot_7385ef85_53ce9b2e

"Héloïse,  mon hareng saur qui accompagne le sel et le poivre de ma vie et de mes cheveux, j'ai l'honneur de te demander ta main ! Pour mettre ce joli anneau tout autour de cette mignonne petite saucisse !"

 

Il a quand même l'image culinaire indigeste, le Ryszard...

snapshot_7385ef85_f3ce9467

 

"Et tu sais quoi, cette bonne nouvelle elle fera drôlement plaisir à ma cousine Shalimar, elle est tout le temps en train de nous compter à la maison comme une maîtresse d'école pour vérifier qu'on est bien huit !"

snapshot_7385ef85_73ce24f4

"Tu sais quoi tonton Ryszard, hé ben le tonton Guerlain que j'ai jamais vu, il a téléphoné aujourd'hui, il était très colère que t'aies mis ta chérie pas jolie dans la maison à sa place. Même que Shalimar elle a dit que c'était pas juste que le tonton Guerlain y soit condamné à vivre dans une étable, quand chez lui y'avait une grosse vache à sa place ! Moi ça m'a bien fait rigolé !"

 

La vérité sort cruellement de la bouche des enfants innocents...

snapshot_7385ef85_93ceabd3

Shalimar, dans un élan de générosité qui n'était pourtant pas sa qualité première, entreprit malgré tout d'arranger Héloïse pour qu'elle ne fasse plus peur aux enfants. A moins qu'elle ait trop laissé se dérefouler la créativité de son inconscient.

snapshot_7385ef85_b3ce4cb0

Cyprian était déçu, il aurait adoré qu'elle participe à sa kermesse de fin d'année : la famille aurait remporté plus sûrement le prix du meilleur déguisement qu'avec son costume de petit dinosaure.

snapshot_7385ef85_f3cf96ea

Et tandis que Shalimar avait réussi à calmer ses nerfs en se les coinçant méthodiquement...

snapshot_7385ef85_13cfdb67

... elle les perdit aussitôt autour d'un chili plus épicé que d'habitude.

" Hé ben ! Vous avez pas perdu de temps ! A mariage tardif, rattrapage intensif !"

snapshot_7385ef85_73cfdc31

"  - C'est odieux et cruel de sous-entendre qu'Héloïse attend un bébé alors qu'elle a seulement pris un peu de poids. Tu es une femme méchante !
   - M'enfin... tu es un homme naïf !"

*et définitivement un piètre médecin malgré lui*

snapshot_7385ef85_13cfdbdd

"Oh, ben c'est pas juste, le jour où j'allais annoncer que j'étais chef de staff, que j'ai attendu toute ma vie, même qu'on m'a dit que j'étais le seul à pouvoir comprendre ce que Karima avait laissé derrière elle, y'a tout mon effet d'annonce qui tombe à l'eau..."

snapshot_7385ef85_93cfd60e

Héloïse n'arrivait plus à satisfaire ses fringales : elle était estomaquée. Quelle réaction ! Elle avait fait une erreur, elle aurait dû faire sa vie avec Samson le dératiseur, lui, il l'aurait fait rêver au quotidien.

 

Elle se trompait une fois de plus : Ryszard était en train de digérer la nouvelle. Devenir père et chef de staff dans la même journée, quand l'un et l'autre étaient si inespérés pour lui, ça faisait beaucoup. Alors il mastiquait bien pour être bien sûr d'assimiler.

snapshot_7385ef85_73cf7bd0

Pauvre Ryszard, ça faisait vraiment beaucoup trop pour son organisme vieilli prématurément...

"Aloha les tragédiens grecs ! Pas mal le chœur des pleureuses, vous vous améliorez de mort en mort, ça fait plaisir d'être toujours bien accueillie dans cette maison, j'm'y sens de plus en plus comme chez moi ! Mouahaahaaa !"


snapshot_7385ef85_33cf7bd6

*C'est pas juste de partir avant Salomé quand même... l'est beaucoup plus vieille que moi*

"Ouh le vilain Ryry ! Vous l'entendez pas penser, alors je vous télépathie la nouvelle à voix haute : y voulait voir partir sa gentille tata Salomeja avant lui parce qu'il la trouve vieille et moche ! Bon d'accord, j'en rajoute un peu. L'a juste pensé vieille ! Mouhahaha !!!"

snapshot_7385ef85_93cf7bf0

" - Allez mon cochon, c'est vrai que ton horloge biologique elle est toute déglinguée, alors je vais te faire une fleur du mal... Je t'offre un choix : c'est toi ou la vieille Salomeja ! Qui qui tu choisis ?
  - C'est vrai ? Lai... laissez moi la vie sauve, je vais avoir un bébé !
  - Ouh le vilain Ryry, il sacrifie la tata et il essaie d'enrober ça sous des nobles sentiments paternels ! C'est pas joli-joli, tout ça ! Dans le vieil os ! D'où t'as entendu que la Muerte elle faisait des cadeaux, toi ? Je me la payais, ta tête de mort ! Mais c'est ballot, non seulement tu verras pas ton môme, mais tu les vois pas, là, dans ton dos, tu te les y es tous mis ! Les yeux noirs qu'elle te jette la jolie Katarczyna... On dirait une vraie gothique avec son collier de clébard autour du cou, 'tention les mirettes !
   - Mais...
   - Mais rien du tout... Fallait pas faire joujou avec les potions d'Atiya qu'ont des effets secondaires dotés de son second degré inimitable ! Pis, tiens, ton môme, ça lui servira de leçon que t'aurais pas été fichu de lui apprendre, l'apprenti médecin qui se croit chef de staff comme la grenouille qui se prenait pour un bœuf : on joue pas comme un crétin avec les médicaments dont on n'a pas bien lu la notice. Un mort paternelle pédagogique, ça vous construit un gamin ! Mouahahaaaaahaa ! Allez viens, y'a ta Maman qui t'attend, elle se fait toujours un mouron pas possible pour toi."

snapshot_7385ef85_13ced91d

" - Salomeja ! Qu'est-ce que je vais faire avec mon bébé ?
  - Héloïse, vous permettrez, dans la mesure où mon neveu était prêt à m'offrir en sacrifice à la Muerte, de manquer de compassion pendant quelques jours"

snapshot_7385ef85_b3cfe8df

Pour Shalimar, en revanche, la mort de Ryszard fut un électrochoc : elle craignait d'y avoir contribué en lui ayant annoncé que sa femme était enceinte de 6 mois. Mais une bonne douche lui remit les idées en place : elle n'était pas coupable, c'était lui l'irresponsable.

snapshot_7385ef85_33cfecf8

Toutes ces émotions hâtèrent sans surprise les contractions.

snapshot_7385ef85_f3cfed26*

C'est avec les meilleures chances dans la vie que vint au monde un petit Ryszard Junior. En hommage à Ryszard Senior Prématurément Mort.

<< Episode 10 : C'est incurable ! Episode 12 : Sylvain voit rouge >>