snapshot_7385ef85_f399711e

C'est dans ma jolie robe rose que je ne peux plus porter pour cause de vieillissement inique accéléré qu'Atiya et John Bigster ont décidé de se marier. Depuis cet instant, tous les fantômes se sont ligués pour le faire fuir.

snapshot_7385ef85_d3997164

C'est donc toujours dans ma jolie robe rose qu'Atiya n'a pu qu'effacer les traces de leur efficacité sur un John enfui.

snapshot_7385ef85_13998668

Son père, décidé j'imagine à se racheter une conduite, est déterminé à faire comprendre à sa fille qu'il faut respecter les volontés de Pépé.

snapshot_7385ef85_1399868a

Le Bigster, s'il veut rentrer dans la famille, il faudra lui passer à travers le corps. Et encore.

snapshot_7385ef85_53992661

Tante Jessica et lui semblent même s'être réconciliés après toutes ces années sur une aversion commune. Avoir des ennemis communs, ça rapproche.

snapshot_7385ef85_739988c4

Et ils sont bien d'accord pour refuser d'accorder la main de leur fille à John.

Mais Atiya avait juré d'épouser un Sim riche et elle refusait de trahir sa parole à elle-même...

snapshot_7385ef85_5399a1b3

Alors elle a épousé... quelqu'un d'autre.

"- Allo, Julien ? Bonjour, c'est Atiya Pilgrim ! Tu te souviens, il y a 15 ans, cette merveilleuse entrevue dans le parc où je t'ai demandé si le club de jardinage avait une plante-vache et, à toutes fins utiles, le niveau de ta fortune personnelle que tu avais estimé à 3 kilo-simoléons ?
  - Oui, je m'en souviens bien... Je me souviens aussi que tu ne m'as jamais rappelé...
  - Mais justement, c'est maintenant que je te rappelle ! C'est un terrible malentendu ! Vois-tu, la factrice, cette idiote, n'a pas fait suivre à Erehwon le mot que tu m'avais si galamment adressé. J'avais eu beau payer 15§ pour le suivi d'adresse, il est resté coincé à la poste du campus. Ce n'est qu'aujourd'hui qu'il est arrivé ! Moi qui étais si déçue, qui avais compris de ton silence que tu ne voulais pas me revoir ! Nous avons 15 ans à rattraper, viens vite me voir !
  - Ben euh... j'avais rien de mieux à faire de toute façon..."

Quand il est arrivé, Atiya l'attendait sous l'arche...

" - Julien ? Qu'est-ce que tu pourrais avoir de mieux à faire que de te marier, aujourd'hui ?
  - Ben... rien...
  - Tant mieux, enfile le complet blanc et viens me rejoindre !"

snapshot_7385ef85_b399a20e

Nous, on n'a même pas eu le temps d'arriver que le spectacle était déjà fini.

" - Leokadia, tu as compris ce qui vient de se passer ?
  - Je... crois bien que quelqu'un s'est marié...
  - Excellent !"

snapshot_7385ef85_3399a255

Oui mais voilà... Julien avait peut-être menti pour l'impressionner sur ses 3§ de fortune, ou bien il a fait faillite en 15 ans, allez savoir. Toujours est-il qu'en guise de dot, il a ramené en tout et pour tout 1 simoléon symbolique.

 

Atiya, qui ne l'avait épousé que pour satisfaire ce désir d'épouser un homme riche, qu'elle traîne depuis 15 ans, l'urgence biologique de la quarantaine en plus, en est restée médusée pendant des heures : dans ses critères, elle pouvait difficilement faire pire. D'ailleurs, même sans ses critères, elle pouvait difficilement faire pire que Julien Evrard du club de jardinage.

 

Si le mariage avait été express, l'avance rapide sur ce à quoi il peut mener fut encore plus accélérée, si bien qu'ils n'avaient pas même retiré leurs costumes de cérémonie qu'ils étaient déjà à se regarder en chiens de faïence sur le lit conjugal, prétextant migraines, pas envie et "comment as-tu pu me faire ça ?". Le tout sous le portrait de John qu'Atiya ne s'est pas même donné la peine d'ôter.

 

Ca a dû lui donner de quoi réfléchir sur son engagement tête baissée, au Julien...

snapshot_7385ef85_1399b800

"Je gère hyper bien d'avoir épousé un simoléon symbolique !"

snapshot_7385ef85_73a04195

C'est moi qui me suis retrouvée à pas savoir quoi dire au "jeune" marié

" - Bon ben... bienvenue dans la famille ! C'est Jules, votre prénom, c'est ça ? Julien, ok ! On se tutoie, hein, c'est plus sympa, et puis on est cousins maintenant... Vous inquiétez pas pour Atiya, elle a souvent des contre-coups émotionnels quand il lui arrive quelque chose de renversant. Et qu'est-ce qu'il y a des plus renversant qu'un mariage au débotté comme ça, hein !
  - M'en parlez pas ! Si on m'avait dit ce matin que je serais marié ce soir, j'l'aurais pas cru ! C'est feu ma mère qu'aurait été soufflée, elle qui pleurait toujours qu'aucune femme hormis elle voudrait s'occuper de moi !
  - Oh ben c'est dommage qu'elle soit morte, alors...."

snapshot_7385ef85_5399c2e9

Un autre pour la vie sentimentale duquel il y a de quoi se faire du mouron, c'est Guerlain. Enfin, lui, c'est pas vraiment sa faute : dans sa génération, c'est simple, hormis ses sœurs, il n'y a eu que des garçons. Ce qui est ironique, parce que chez nous, c'est le contraire.

 

Du coup, la seule fille de son âge à laquelle il ne soit pas apparenté à des centaines de kilomètres à la ronde, c'est Kérie Perez. Et elle profite de la pénurie, la petite.

 

Ca, elle pouvait se pâmer qu'elle aurait jamais pensé manger au Londoste de sa vie et qu'elle était heureuse qu'il l'y ait invitée. Si c'est pas malheureux de donner du lard au cochon comme ça, elle avait même pas trouvé autre chose à se mettre que son uniforme.

snapshot_7385ef85_1399c191

Je ne peux rien dire, c'est lui qui l'a gagné, cet argent. Mais quel gâchis de réserver la grande table pour ça !

 

" - Tu pennes que'que chose aux noms des plats, toi ? Trop chelou comment ils les appellent. 'Ballotin de lapin sur son lit printanier, en sauce chasseur', ça te donne envie toi ? Moi, j'prendrais bien des spaghettis-bolo. Avec le steak-frites, c'est mon plat préféré. 'Ttends ça coûte combien ? Hé mais c'est trop bidon, y a pas les prix, faut en demander une autre au serveur !
  - Non, Kérie, c'est un restaurant de luxe... Les cartes des femmes n'ont pas les prix, parce qu'il est entendu que c'est l'homme qui invite et qu'elles peuvent choisir ce qu'elles veulent...
  - Truc de ouf ! Fais pêter les spaghettis-bolos en double !
  - Euh... dans les restaurants de luxe, c'est l'homme qui passe la commande aussi..."

snapshot_7385ef85_d399c1c8

"Tain le lit printannier c'est des haricots verts ??? La haine, on dirait trop un truc bidon à ma mère pour me faire bouffer des légumes, leur donner des noms cools et tout pour donner envie et en fait c'est trop pas le kiff !"

snapshot_7385ef85_b399c24c

"Et mais c'est grave bon en fait, c'est dommage qu'ils donnent des noms chelous au truc, parce qu'une fois que t'y goûtes !"

snapshot_7385ef85_1399c2ec

Tout ça pour décrocher un premier baiser ! Y avait pas de quoi se mettre en frais !

snapshot_7385ef85_5399b504

Un pour lequel je ne sais pas encore si je dois ou non m'inquiéter de la pénurie de filles, c'est Ryszard. Ca y est, il est entré dans cet âge pourri qu'est la puberté.

Je sais bien que je dois être un peu subjective, mais qu'est-ce qu'il est beau mon fils ! Et puis il fera un digne héritier de mon grand-père, il lui ressemble tant, les grand yeux bleus de mon Armand en prime !

[NDLA : Bouh qu'il est laid !]

snapshot_7385ef85_7399d1c5

Enfin, pour l'instant, je n'ai pas vraiment de quoi m'en faire, au point que je m'en fais dans l'autre sens. J'ai dû trop couver mon bébé, il n'est pas vraiment précoce, on est même resté un peu penaud qu'à partager sa chambre avec Guerlain, il ne soit pas un peu plus dégourdi.

" - Dis Papa, s'cuse-moi te déranger... maintenant que j'ai 13 ans, tu peux me dire le grand secret de comment on fait les bébés ?
  - Gné ? C'est une blague Ryszard, t'as fait un pari avec tes copains ?
  - Ben nan... M'man et toi, vous avez toujours dit que je saurais bien quand je serais grand. Ca y est, j'ai grandi, mais j'sais pas.
  - Mais, fils, t'as pas de copains ?
  - Ben nan... pas trop...
  - Ca va pas à l'école ? Comment ça se passe à la récré, tu restes pas tout seul ?
  - Nan, nan, j'suis avec Karima. Mais elle, elle sait mais elle veut pas me dire, elle rigole et elle est toute rouge après..."

Mon pauvre Armand était quand même un peu pris de court.

"Ben... euh... demande à Guerlain, il pourra t'expliquer ça avec des mots de votre âge"

snapshot_7385ef85_53999f5f

"Guerlain ! Guerlain ! J'ai un truc hyper important à te demander !"

*Rha nan tain, pas l'autre demeu attardé ! J'préfère encore m'encastrer la tête dans la poubelle que d'lui parler !*

snapshot_7385ef85_f399d1e5

"Bon alors, t'as bien compris ? Si tu gagnes, j't'explique comment on fait les bébés ; si tu perds, ça sera pour du vrai argent qu'on aura joué et... euh... j'te filerai mes magazines"

snapshot_7385ef85_f399bbbe

" - P'pa, j'ai vu les magazines de Guerlain, c'est horrible, jamais j'veux faire ça ! Pis j'lui dois 1000§, si tu pouvais m'avancer mon argent de poche des cinquante prochaines années...
  - Tu diras à ton crétin de cousin que j'ai deux mots à lui dire, et... euh... pour les magazines, c'est exagéré, c'est pour de faux si tu veux,
  - C'est vrai, tu me jures, hein, vous avez pas fait des trucs dégueu avec des fouets pour m'avoir, M'man et toi ?
  - Nan, nan... rassure-toi"

On s'est quand même retrouvé bien inquiets, Armand et moi, devant la naïveté de notre garçon. Je sais que les profils psychologiques de Thierry Maboul, j'en avais dit ce que j'en avais dit, mais c'est pas pareil quand on est parent confronté au problème... Pour pas qu'ils se sentent à part, on a envoyé les trois ados.

Alors autant pour Guerlain, à part qu'il est paraît-il feignant comme pas deux (ce que je trouve pas manifeste quand on voit son commerce, mais bon, il a dû s'étendre sur la grande ambition de sa vie) et qu'il pêche par excès de confiance en lui, le Maboul a trouvé qu'il avait affaire à un ado équilibré comme pas possible, surtout dans le contexte de pénurie de filles de son âge au milieu de la loi de prohibition pour les mineurs, autant pour Karima et Ryszard, c'était une autre histoire. C'est simple, rien que quand j'ai entendu dire "personnalité contrastée", je me suis mise à pleurer. Avec Armand, on comprend pas, ça a sauté les générations. Le Maboul, il a dit que la dernière fois qu'il avait vu un gamin avec un caractère comme ça, c'était dans notre famille et c'était... mon oncle Léopold. S'il aime beaucoup rigoler et qu'il est on ne peut plus gentil, il est totalement inhibé et "détaché des choses, ne prenant pas soin de lui". Moi, je suis sortie du cabinet, j'ai vu qu'il allait nous dire qu'il était attardé et que sans nous il survivrait pas deux jours. Armand est resté.

Et puis il y avait Karima, aussi... C'est simple, je l'ai toujours dit : Karim avec un A. "Fait preuve d'une désinhibition totale et de pulsions d'agressivité incontrôlée, renforcée par une incompréhension totale du sens figuré, ce qui la conduit à des actions très... premier degré", voilà ce qu'il en aurait dit.

snapshot_7385ef85_d39bcecb

Et ben, j'avais raison quand j'étais jeune : Thierry Maboul, il sert à rien. J'avais pu m'en apercevoir toute seule, qu'elle était totalement désinhibée et pulsionnellement agressive, quand elle a massacré le seul petit camarade de classe qu'elle a ramené à la maison de toute sa scolarité, tout ça parce qu'il a triché aux cartes.

Si c'était pas sa seule amie, j'aimerais bien qu'elle passe pas trop de temps à mal influencer mon garçon.

snapshot_7385ef85_1399a43c

Sans compter que le fait qu'elle rêve de tout faire comme Atiya n'est pas non plus pour me rassurer...

snapshot_7385ef85_b399a443

"Dis Cousine Leokadia, tu me prêteras ta belle robe rose quand j'aurai 18 ans, comme à Atiya ?"

*M'énerve quand elle m'appelle Cousine Leokadia*

"J'aimerais mieux pas, Karima, elle a déclenché de drôles de trucs, cette robe rose, depuis que je l'ai achetée"

*J'ai vieilli, Atiya s'est mariée avec Julien Evrard, l'autre maboul a dit des horreurs sur mon fils... manquerait plus qu'elle, elle nous ramène le vieux Gubre en épousailles !*

snapshot_7385ef85_9399d5af

Et moi... moi, pour tout dire, entre ma montagne de soucis avec Ryszard et mon espionnite de la vie de tout le monde à chercher des raisons de m'inquiéter pour eux, j'ai parfois l'impression que j'ai vraiment vieilli. J'me suis même retrouvée à parler au chat comme une vraie vieille.

snapshot_7385ef85_939d6831"Ben alors le stupide chat ? c'est quoi cette idée d'aller se battre contre un coyote ! t'as l'air malin maintenant avec un oeil en moins !"

L'est bête ce chat... mais il me repose. C'est vrai, quoi, c'est apaisant, un chat. Et un chat borgne, c'est drôle.

Rhhaaa mais j'suis vraiment vieille !

 

<< Episode 28 : Ca m'est tombé dessus.... Episode 30 : Un cadeau de mariage dans le tiroir >>