snapshot_7385ef85_33990edc

Je m'en veux, mais j'm'en veux à un point... Avec tout le travail répétitif à toute heure du jour et de la nuit que m'a donné mon petit, j'ai pas vu Atiya tisser sa toile tranquillement...

*C'est loooong... La vache, j'hallucine des pots au-dessus de ma tête à force d'avoir le nez collé d'dans !!! 'Fin du moment que je vois pas de lapins...*

snapshot_7385ef85_9398802e

Faut dire qu'elle aurait presque eu l'air crédible, Atiya, à expliquer qu'elle avait beaucoup souffert d'avoir perdu sa mère jeune et qu'elle avait reporté son incompréhension et sa rage sur Lise et les petits, sans leur en vouloir personnellement, bien sûr...

snapshot_7385ef85_b398801a

J'dis pas que j'y aurais cru, ça fait 30 ans que je parle atiyesque couramment, je connais toutes ses ficelles arachnéennes et ses ubuesques revirements. Mais je comprends que la petite ait mordu à l'hameçon, surtout que les meilleurs mensonges sont cuits dans le pot des demi-vérités.

Et puis fallait que je poursuive Karelle qui allait essayer de noyer mon fils dans la cuvettes des WC pour lui expliquer les bonnes manières à l'ancienne... L'aviez pas vu dans le fond ? C'est le problème avec Karelle, faut la suivre à la trace en permanence si vous voulez pas retrouver votre gamin enfermé dans le chenil.

Et celle à qui c'est arrivé, justement, elle a cette furieuse peur de manquer qui lui reste...

snapshot_7385ef85_73988006

... et comme ça se traduit par des envies de changer le mobilier de la cuisine et d'avoir des statues à x simoléons, Atiya, elle s'est pas lassée de l'amadouer à grandes louchées de partages de centres d'intéret... Elle est forte, quand même, elle le savait que je resterais jamais à les écouter caqueter des couacs du CAC40...

snapshot_7385ef85_53980956

Et comme, sans me chercher d'excuses ni l'accabler, c'est pas sur sa mère qu'il fallait compter pour veiller sur elle...

"Boooooaaaaare ou conduire faut pas choisiiiiiiiiir ! Yipeeeee ! Qui vient trinquer ?"

... et que, quelque part, tout le monde craint quand même un peu Atiya même chez les fantômes, et j'pense même pas m'avancer en disant que les Pssst, nos Puissances Supérieures qui sont toujours à nous crachouiller dans les oreilles, sauf les siennes justement, aiment pas trop s'en approcher non plus...

... ben au fond, sur le terre comme aux cieux, on l'avait tous abandonnée aux griffes d'Atiya.

snapshot_7385ef85_f398d65a

Atiya, en plus, elle sait prendre une ado qui rêve de thune par les sentiments. Ce qu'elle a reproché à Lise en d'autres temps lointains où la pauvre était encore sobre, elle sait l'enrober des compliments d'un joli billet de 100§.

snapshot_7385ef85_1398dad4

Selon elle, elle aurait même envoyé Bunnichou l'acclamer...

snapshot_7385ef85_f398809f

... enfin elle avait toute sa tête quand il s'est agi de distiller son venin et de lui faire l'ultime câlin du cobra...

"Tu sais Shalimar, crois-moi, on n'a pas de trop d'une vie pour amasser 100.000 simoléons... Je connais quelques astuces et raccourcis qui te permettraient de gagner du temps. Et le temps, hein, tu sais comme moi ce que c'est..."

snapshot_7385ef85_339880ee

Et de prendre son plus parfait air de serpent à sonnettes pour envoyer la petite au fond de la jungle.

"L'école publique, tu y perds ton temps ! Ce qui pourrait t'offrir une vraie formation avec un métier à débouchés bien rémunérateurs à la clef, c'est l'ECOLE MILITAIRE ! J'ai des contacts dont je pourrais te faire profiter, si tu veux..."

snapshot_7385ef85_53988160

La petite était si excitée quand elle a vu la grille des traitements de l'armée qu'elle est partie mettre en péril son joli minois contre le parcours d'obstacles de mon Pépé.

snapshot_7385ef85_5398eb6e

Le pire, ce que je ne me pardonnerai pas, c'est que c'est moi qui ai accueilli Boris Barrault...

Pourtant, j'me disais déjà que c'était envoyer la gamine au casse-pipe que de se retrouver dans l'école privée où mon père avait souffert tous les affres de son éducation rigoriste de façade, quand on sait bien dans la famille ce qu'il en est de Boris Barrault et de son dossier médical... Comment je pouvais deviner, moi, que la publication des mémoires de Papa n'avait échappé ni à sa femme, ni à sa hiérarchie, et qu'il avait été envoyé diriger l'école militaire, ce croque-mitaine pour adolescents qu'on agite depuis si longtemps que je ne croyais même pas vraiment qu'elle existait !

Z'ont qu'à pas être pas allergiques à l'élixir de vie et vivre multi-centenaires, aussi...

"- Bonjour, Mme Moreau. Je vous préviens, je suis venu régler des comptes !
- Oh ben... les questions financières, c'est plutôt avec ma cousine Atiya que ça se voit, vous savez..."

Qu'est-ce que j'avais pas dit !

snapshot_7385ef85_f398eacf

Et la petite qu'était ravie que le directeur de l'école militaire soit arrivé ! A croire que la chair à canon part toujours la fleur au fusil...

" - M'man, M'man ! J'vais partir à l'école militaire ! J'vais devenir officier super bien payée !
  - Oh ben... beuarp... félicitations !"

snapshot_7385ef85_53cddfb8

Le temps que je comprenne ce qui se tramait, c'était trop tard... Boris Barrault, plein d'appétit au point de se balader avec une fourchette à la main (il fait peur ce type !)...

snapshot_7385ef85_9398ee37

... avait trouvé de quoi rassasier sa plus grande faiblesse et oublier le ferme ressentiment qu'il entretenait à l'égard de notre famille. Atiya n'a jamais eu beaucoup de scrupules à se servir de ces armes-là. J'espère quand même qu'elle a fait gaffe, les chlamydiae de Boris Barrault, surtout s'il les a pas soignées en 150 ans, ça craint.

snapshot_7385ef85_1398fd0d

M'enfin sans vouloir lui porter la poisse niveau champignons, elle les aurait pas volés en juste prix de ses manipulations de cette pauvre gosse. Le lendemain matin, à l'aube, acceptée à l'école militaire pour toute sa scolarité, Shalimar, qui va jamais survivre deux jours à l'armée avec un prénom pareil, a enfilé ravie le treillis fourni par sa demi-soeur encore plus aux anges démoniaques...

snapshot_7385ef85_f398fd61

... et a confirmé d'un funeste clic son engagement. Guerlain a à peine eu le temps de lui dire au revoir, et, quand je me suis réveillée, Shalimar était partie. A l'école militaire. A l'école militaire...

snapshot_7385ef85_5398fea0

... et Guerlain avait grandi. En aspirant à la quéquette de platine. Je SAIS que tout le monde appelle ça un aspirant à l'amour en moins de douze ans correct, mais faut arrêter d'être hypocrite et savoir appeler un chat un chat. Et ça vaut pour les chauds lapins aussi, du moment qu'ils batifolent pas au milieu de ma cuisine.

snapshot_7385ef85_13999cec

Il faut dire qu'un relooking amadoueur plus tard, Atiya était déjà sur le coup pour continuer son travail de Mata Hari dans les rangs. C'était CA, son plan...

" - Et alors... si je veux, je peux choisir de faire absolument ce que je veux de ma vie, j'hériterai forcément de c't super baraque et de tout ce qu'y a dedans ?
  - Mais puisque je te le dis... tu peux choisir absolument n'importe quoi ! Et quand je dis 'n'importe quoi', j'insiste !
  - Nan... y a forcément une arnaque. C'est quoi l'entourloupe qui va m'envoyer à l'armée ?
  - Mais elle est raviiiiie ta soeur, chacun doit se réaliser dans la voie qu'il choisit, mon cheeer petit frère...
  - Sérieux... Y sont où les petits caractères ?
  - Mais tu peux les lire les petits caractères, justement ! C'est écrit noir sur blanc : l'engagement de notre grand-père, y a qu'un garçon qui peut le reprendre à chaque génération. Et comme t'es le seul garçon...
  - La folaïe !!!
  - Comme tu dis... Alors, t'as une idée ? N'importe quoi, vraiment...
  - Ben grave ! Si j'peux faire tout c'que j'veux, moi, c'est clair, j'veux faire crac-crac avec 20 filles au moins ! Différentes, hein, les filles !"

Atiya exulte : la menace télépathe à l'armée, pour elle, la phallocratie vient de se retourner contre elle-même, prête à se faire mordre la queue. Une bombe à hormones, elle en est convaincue, c'est une bombe désamorcée : il n'y a plus qu'à s'asseoir et regarder ses neurones grille.

Je ne suis pas sûre qu'elle ne vende pas la peau de l'héritier avant de l'avoir lobotomisé. Convaincre un gamin de 14 ans de ne penser qu'à ça, ça relève pas d'un exploit non plus...

snapshot_7385ef85_93999dc8

Une qui trouve que c'est honteusement anti-paritaire d'avoir le droit de fanfaronner à qui veut l'entendre qu'on mettra 20 filles dans son lit sans se faire électrocuter, c'est ma grande soeur. Elle a pris Guerlain en grippe. Même si le décodeur est parti à l'armée, j'arrive parfaitement à comprendre ce qu'elle lui reproche.

snapshot_7385ef85_13992cde

Pauvre Lise... Quand, une fois à jeûn, elle s'est rendue compte que Shalimar était partie à l'école militaire dont tout le monde sait en Similie que les enfants ne reviennent jamais, et que Guerlain, son Guerlain, à qui elle avait donné la vie et le prénom de son parfumeur préféré, n'avait grandi que pour de telles ambitions, elle préféra se replonger dans les vapeurs éthyliques qui lui font croire que la vie est idyllique.

Personne ne sait vraiment ce qui s'est passé. Peut-être qu'elle s'est assoupie dans le jacuzzi et qu'elle n'a pas vu venir l'orage. Peut-être qu'elle l'a fait exprès, elle qui depuis la mort de mon oncle, privée d'un mari autant que d'un protecteur, n'est plus que l'ombre d'elle-même. Peut-être qu'elle était plus fan de Claude François que de Marcel Pignolo, finalement... Tout ce qu'on a vu, c'est la foudre tomber dans le jardin. Quand on s'est précipité pour voir s'il y avait des dégâts matériels, on a vu effaré une silhouette s'extirper du jaccuzi encore grésillant. Il nous a fallu un temps pour nous rendre compte que le paratonnere humain, c'était Lise. C'était un miracle qu'elle soit encore en vie.

snapshot_7385ef85_53992d3d

Mais avec les Puissances Supérieures incompétentes qu'on se paye, les miracles, ça n'existe pas...

Toute vacillante, Lise a bredouillé qu'elle devait aller se débarbouiller... Mais elle n'est jamais parvenue jusqu'à la salle de bains. Elle s'est effondrée sur la poignée avant de tomber à terre. Pendant que j'appelais les secours, qui mettent toujours des plombes à arriver dans ce maudit désert, Armand a couru chercher Atiya.

"Pas possible, on peut jamais soigner sa famille, on est trop impliqué émotionnellement, c'est pas déontologique et moi j'tiens à respecter le serment d'Hippocrate à la lettre. Désolée, hein, marâtre, c'est ballot qu'on ait un lien familial parce que t'as épousé Papa quand même, j'aurais pu te sauver sinon !"

Lise gisait sur le sol... la Muerte est arrivée, c'était trop tard.

" - C'te bord*** ces parchemins, faut rien confier aux stagiaires.... T... U... V... Vaillant... Vaillant Jessica... Yang Lise, ça y est ! Marrant ça, j'serais prête à parier que le tombeur du dimanche, quand il a dû trouver à se marier, il a feuilleté tout son carnet d'adresse, arrivé à la fin de l'ordre alphabétique, il avait la flemme de récapituler, il a appelé celles du fond... On parie ? On parie pas ? V'savez, les p'tites bouboules, dans quelle main, tout ça... Allô !!! La perche que j'vous tends, là !!! Toi, là, c'est toi alors le mâle dominant de la génération ? Ca sert à rien de t'encastrer la tronche dans la porte, ça fait mal pis ça la f'ra pas revenir ta mère. C'qui PEUT la faire revenir, c'est les p'tites bouboules... Z'êtes pas trop joueurs, en fait, dans cette famille.... Bon ben toi, par terre, la belle Lise, tu vois qu'y veulent pas de mes jeux de main jeux de vilaine. J'suis déçue comme toi, tu noteras. Ch'ais pas quoi t'dire du coup, t'es cuite.... Ah si ! console toi en t'disant que ton fantôme s'ra pas tout voûté tout décrépi, enfin quand t'auras pris une p'tite douche pour arranger ce massacre. Tu verras, y a toutes les commodités en libre accès au 2° cercle, Sophie t'montrera, elle t'aime bien, 'fin tu lui fais pitié quoi. Bon, j'te sers pas le petit cocktail, t'en as d'jà eu assez aujourd'hui ! Mouuuaaaaahhaaaaah !
  - Madame... euh... Muerte ?
  - Armand ! Ben t'as pas perdu ta langue ? T'as pas un p'tit désir de gagner contre la Muerte planqué quelque part, c'est deux parties pour le prix d'une aujourd'hui, j'me sens taquine, pis j'ai d'jà rempli mes quotas, et c'est pas non plus comme si j'étais auditée et notée au résultat chiffré, moi !
  - De quoi... de quoi... elle est morte, Lise ?
  - Béh t'as pas vu comment elle a fait corps avec les éléments ??? Parce que moi c'te pyrotechnie, ça m'a rameutée comme les rois mages en Galilée, fidèle comme une ombre, jusqu'à... Raaah ! j'vais l'avoir collée dans la tête toute la journée maintenant.
  - Mais... mais... elle a pas brûlé....
  - Tiens, c'est pas faux ! Ben... surprise surprise ! Z'aurez qu'à deviner d'après la coloration de son fantôme, moi ch'uis pas légiste... Pis elle était pas prévue pour aujourd'hui, enfin si ma stagiaire s'est pas gourée, parce qu'elle est cruche celle-là, elle me fait de ces jus de chaussettes en guise de kawa, c'est infernal et pourtant j'm'y connais en la matière... 'Fin bref, y a rien dans mes papelards. Bon ben j'vous retiens pas de chouiner plus longtemps, pis j'vous débarrasse... Va falloir ruser, là, pour les réaménagements post-mortem, parce que c'est les toilettes et la porte qui sont inutilisables/inconstructibles/interrassables et tout le bazar.... Bon, j'vous dis à la prochaine les ptits loups, j'sais que c'est pas facile, mais essayez quand même d'faire mieux pour l'emplacement la prochaine fois !"

 

<< Episode 23 : une fin sans gloire Episode 25 : ALlamaInEveryHome.com - plans cools et soirées sympas >>