snapshot_7385ef85_53982a2d2

Dur retour à la réalité... Lise sait plus s'occuper à moins de 2 grammes 5 depuis qu'elle a perdu mari et boulot, et en plus de la peine que ça fait, ça vous casse quand même une libido en dommage collatéral, ne serait-ce que physiologiquement, parce qu'Armand est trop gentil et n'ose pas lui refuser une trinquerie sous n'importe quel prétexte, qui, par comble, se trouve d'ailleurs souvent être nous deux.

J'me demande quand même si ça a pas des racines anciennes, son goût pour le champi. Maintenant que j'ai été promue monteuse vidéo et que je me rapproche de mon objectif, faut que je fasse gaffe à pas piquer dans les coupes plutôt que dans les assiettes, parce que l'alcoolisme mondain quand il n'y a plus personne, c'est super triste à voir...

snapshot_7385ef85_939828dc

Titubante comme elle est, elle a failli faire tomber Karima encore une fois quand la petite lui a grandi d'un coup dans les bras vacillants. Pis cette fois, ç'aurait pu être vraiment dangereux, elle a plus le crâne mou des bébés.

snapshot_7385ef85_3397b0dd

Elle se repose bien trop sur Karelle, avec le succès qu'on imagine.

"Béh qu'est-ce qu'elle à râler l'autre ! Moi j'retire tout c'que j'ai dit sur la Mame Pilgrim qui faisait le trottoir : depuis qu'elle picole pour oublier, j'peux faire des crêpes à l'armagnac à sa gamine sans me faire récriminer, ça va la fortifier !"

snapshot_7385ef85_b3982361

Entre Karelle et Lise qui fait la cuisine bourrée, ça flambe sec... Elles vont réussir à réduire Erehwon en poussière si on les empêche pas d'accéder aux fourneaux.

"Mais M'man, c'est n'importe quoi, pour flamber un truc tu mets pas l'alcool sur le feu !"

Faudrait carrément demander aux gosses de veiller sur leur mère !

snapshot_9395993e_939774d2

Et pour poursuivre la farandole de n'importe quoi à Erehwon et environs, Atiya s'est trouvé une nouvelle obsession. Dans les tripots un peu interlopes où elle traîne tout son temps libre pour écouler les toiles que continue de lui peinturlurer Salomeja, trop bonne trop décalez-donc-une-lettre-dans-l'alphabet pour connaître mon avis sur la chose, et où elle joue à arrondir le cercle parfait de ses ronds, elle a fini par tomber sur ça :

snapshot_9395993e_139773eb

Nick Bodin, en train de savourer les Portes du Pénitencier au karaoké, parce que c'est pas sur lui qu'elles se sont refermées...

snapshot_9395993e_d39774da

Ca a tellement bluffé Atiya que Renaudin qu'elle plumait a pu en récupérer sa chemise.

" - J'ai vaincu La Machine, moi, Benjamin ! Y'en a qui vont faire pouet-pouet les mouettes et plus oser faire rimer Benjamin Renaudin avec Crétin !
  - On ne change pas les doubles états de fait..."

snapshot_9395993e_b397745a

" - Qu'est-ce que tu fous en liberté, Bodin ? Pourquoi t'es pas à moisir en cellule ?
  - Tiens, la petite rejetonne de l'ultra-sim ! On dirait ta mère sans les super-pouvoirs, à agresser les gens sans raison et à s'immiscer dans ce qui la regarde pas pour faire un beau vice de forme à la fin..."

snapshot_9395993e_13977425

"J'te préviens, vieille crapule, ta place est en cellule, et je laisserai pas la mort de ma mère n'avoir eu aucun sens ! J'la vengerai !"

snapshot_9395993e_9397742c

"Mais rien du tout ! Tu vas faire quoi ? Une enquête privée avec Alice la flic transparente, qu'aura zéro valeur devant les tribunaux ? Tu devrais être contente que mes amis et moi soyons assez cléments pour ne pas venir chercher chez toi dédommagement des emmerderies que nous a faites ta mère... Tu vois qu'on reste des honnêtes gentlemen quelquefois, ça serait dommage d'abîmer un aussi joli petit minois parce que t'as pas les moyens de payer autrement que de ta personne..."

snapshot_9395993e_93977440

"Me prenez pas pour une débile avec vos intimidations ! Vous me faites pas peur, dans peu de temps, j'aurai plein d'argent, et moi aussi j'pourrai tirer des ficelles !"

snapshot_9395993e_93977447

"Mais c'est que t'es bien mignonne à pas avoir froid aux yeux comme ça et à me faire miroiter tes deniers ! Ou alors, t'es très cruche, j'ai pas encore décidé. J'crains pourtant que des sous, t'en aies pas beaucoup si on n'est pas d'accord... Où tu crois qu'ça s'écoule, tes jolis faux Rothko ? J'dois dire que j'ai été impressionné par le travail de l'artiste et par le choix du job étudiant. Tu vois, le vieux Nick sait tout c'qui s'passe ici. Alors si tu veux pas que ton petit réseau s'emberlificote jusqu'à te faire des problèmes, viens pas mettre des nœuds dans le mien..."

snapshot_9395993e_d3977417.

"Pis à ce que j'sais, tu t'es donné beaucoup de mal pour faire de belles études pour honorer ta Maman. Ca serait dommage quand même que ça fasse 10 ans de sacrifiés pour rien, si tu trouvais pas de place à l'hôpital. Parce que le chef de staff actuel, qu'a bien monté les échelons depuis le temps où il était qu'un petit externe sous les ordres tyranniques de ta grand-mère, crois pas qu'il soit là par hasard. Et crois encore moins qu'il ait envie de laisser sa place à la petite fille de Lamy qu'il s'est donné assez de mal à éjecter de son fauteuil molletonné, hé hé hé..."

snapshot_9395993e_b396696e

Paraît qu'elle est rentrée tellement colère qu'elle s'en est encastré le bras dans le mur. Heureusement pour elle que c'était que du plâtre, elle aurait pu se retrouver plus tôt que prévu à l'hosto où elle rêve tant de passer sa vie...

<< Episode 17 : Le plus beau jour de ma vie ! Episode 19 : L'avenir est au laganaphyllis simnovorii >>