snapshot_9395993e_3398442b

Atiya est allée noyer le chagrin de l'annonce de sa fraternité prochaine dans son désinfectant à plaies préféré...

snapshot_9395993e_93984429

"J'sais pas c'qu'elle a à toujours râler sur tout c'que j'fais Leokadia, j'gère hyper bien que mon père engrosse ma marâtre de déshériteurs à la chaîne !"

snapshot_7385ef85_73962570

Et moi... moi j'me suis enfin enquillé toutes les archives familiales. Et c'était d'autant moins facile que Karelle, la nounou de Shalimar, qu'était apparemment d'jà celle de mes oncles, avait décidé de me tenir compagnie.

" - Vous lites quoi ?
  - Hein ?
  - Le bouquin, là, c'est quoi ?
  - Ah ! Comment vous dites, vous ?
  - Ben vous voyez, vous la connaissez la règle ! c'est "vous dites" qu'on dit, pas "vous disez". C'est quoi que vous lites, pas que vous lisez. Les gens y font que faire tout le temps la faute...
  - Euh... c'est les mémoires de mon pépé et de mon papa.
  - C'étaient deux sales types, ces deux là. Surtout vot' père, qu'a écrit un torchon d'article sur les nounous, soit-que-disant qu'on fait pas notre boulot.
  - Si vous le dites...
  - Béh vous voyez qu'j'sers à queq'chose, main'nant la règle, vous l'avez bien inscrite dans la tête. Vous aussi vous écrites tout qu'c'qui vous arrive comme eux ?
  - Béh euh... Dites Karelle, vous avez pas un truc à faire avec Shalimar ? Parce que là, en fait, j'essaye de me concentrer"

snapshot_7385ef85_93962998

"Nan, nan, la petite j'l'ai mise dans le chenil avec une réserve de biberons, elle a de quoi tenir jusqu'à demain si qu'on veut papoter tranquilles, pis si des fois ça déconne, les clébards y vont gueuler, c'est à ça qu'y servent ces machins-là. Ca, l'était qu'un gros con, le M'sieur Elim, mais son chenil, c'est vraiment mieux qu'une nurserie comme qu'on fait d'habitude".

Et pépé qui se plaignait de Cécile Dupré... Il connaissait pas sa chance.

Et moi, moi, ça y est, je sais tout, j'ai tout compris ! J'ai pas trop envie de crier eurêka non plus, parce que si j'avais pris le courage de tout lire plus tôt, j'aurais vu tout clair depuis longtemps. J'aurais jamais dû déléguer tout ça à Salomeja, elle est bien trop naïve, ma p'tite soeur.

snapshot_7385ef85_d3958781

Karim, il peut la chercher longtemps, la recette du cheese-cake de Pépé. J'ai piqué le papier, et faut un four de toute façon. J'lui dirai pas. Il m'a bien bernée, le gentil tonton.

snapshot_7385ef85_739628b8

Parce que j'ai tout compris, je dis. Les chiens font pas des chats, et Atiya, c'est de lui qu'elle tient. Il est pas gentil du tout, il pense qu'à sa poire, et franchement, je regrette d'avoir écrit qu'on avait des points communs. Sa conception du plaisir, ça a rien à voir avec la mienne. Et nan, c'est pas parce que j'ai essayé de piquer sa thune à Atiya pour me payer un rencart à 15 ans que j'vaux pas mieux qu'lui. Il a trop mal traité 50 femmes juste pour flatter son ego.
Et là, il essaye pas du tout de racheter sa culpabilité d'avoir laissé mon père se sacrifier pour reprendre l'engagement de Pépé comme croit Salomeja. Erehwon, c'est plus du tout un terrain vague pourri avec une cabane, c'est plus de 250.000§ de valeur mobilière et immobilière : il essaie de faire passer le magot de son côté à lui. C'est mon père qui s'y est sacrifié, mais Karim il veut le beurre et l'argent du beurre, et, quand on voit Lise, il se dérange pas avec la crémière non plus.

Ca, il a eu beau jeu de crier au miracle quand elle lui a annoncé que c'était un garçon qu'ils avaient vu à l'échographie. Il aurait recommencé jusqu'à tant que ça arrive, c'est clair. C'est simplement du soulagement. Parce que moi aussi, maintenant, j'ai tout bien lu le testament de Pépé, le détail de son engagement et tous les petits caractères, et j'comprends trop qu'il ait signé sans regarder, j'aurais fait tout pareil à sa place. Il FAUT un garçon pour reprendre l'engagement. J'ai ENFIN compris ce que voulait dire la Muerte quand elle est venue faucher Maman avec son histoire de flambeau.

snapshot_7385ef85_f3962d87

La pauvre Lise, je la plains en fait. Parce que là où Atiya est aveuglée par ses propres ambitions sur l'héritage, au point d'en avoir pas compris que dans ce monde de macho, il lui manque un truc pour pouvoir y prétendre, elle se trompe sur qui intrigue. Lise, à mon avis, il la considère pas plus qu'à l'époque où il l'a ajoutée à sa collection de rendez-vous sans lendemain. En gros, elle est rien qu'un incubateur à héritier pour lui.

Parce que j'ai compris un autre truc. Atiya se trompe encore une fois : M'man, elle en veut pas à Lise. J'crois qu'elle essaie de lui faire passer un message.

snapshot_7385ef85_339566de

C'est pas simple, en même temps, de communiquer avec nos morts... M'man, j'vois bien qu'elle a des trucs à nous dire, encore. Et moi aussi, j'aimerais tant parler avec elle comme on le faisait pas du tout avant.

snapshot_7385ef85_539784e7

Faut dire que c'est pas toujours facile de faire le distinguo entre les hantements pétris de bienveillance et les autres, sauf dans le cas de Jess qu'est très claire sur le fait qu'elle est bien d'accord avec sa fille.

D'ailleurs, y a un autre truc qui m'a frappée, tout d'un coup. La petite Shalimar, elle est pas née sous de bons auspices, et pas seulement parce que Karelle la colle dans le chenil la journée avant que Jessica essaie de la faire mourir de peur le soir pendant que sa mère se crève à essayer de pondre l'héritier mâle qui reprendra le fameux flambeau... J'vais essayer de plus m'en occuper, cette gosse, ça me l'a rendue sympathique, qu'elle soit la cinquième roue du carosse, la 5° fille de la 3° génération de nous. J'me suis tellement sentie comme ça, toute négligée, après la mort de Léanne.

snapshot_7385ef85_539587f2

Avec Karim en tout cas, j'ai décidé de rien changer pour pas qu'il grille que j'ai capté les dessous de ses manigances, tant que j'aurai pas trouvé une bonne idée pour le botter en touche.

" - T'sais Tonton, j'voulais encore te dire merci pour le super anniversaire que tu m'as organisé pour mes 18 ans !
  - Ben de quoi tu parles, Leokadia, c'était y a un an et demi..."

Faut vraiment que j'apprenne à la jouer subtile, parce que là, on dirait que j'ai rien compris du tout...

<< Episode 9 : Les joies du métier< Episode 11 : Une naissance si peu attendue >>